la réponse Halahik à la certification du COCA COLA et autres produits pour pessah dans le cas d’un doute

0
70

Tout le monde juif en parle du COCA COLA polonais, mais aucune des paroles émises n’avaient eu pour but d’élever, la discussion ou la dispute pour le bien du peuple juif, ce qui est fort regrettable et je le dis fort haut,  surtout les attaques de sois disant « grand expert en réseaux sociaux « , mais qui n’y connaissent rien en kashrute, de par sa profondeur, et sa science.                        Je profite pour cela, aujourd’hui de rendre hommages à deux grandes personnalités de notre communauté et de notre métier: le grand rabbin JACOB MADAR(zl) et le rabbin HOD(zl) qui furent des experts chacun dans son domaine pour le bien de notre peuple et qui m’avaient donné les réponses à ces questions lors de nos longues discussions, pour résoudre certains problèmes. je vous les rapporte tel qu’ils l’auraient fait, s’ils avaient pu être là

Suite à la question concernant le *Coca cola* dans le cas il y aurait un éléments d’origine Hametz, ce qui n’est pas pour le coca de Pologne.
Quel serait la Halaha pour Pessah concernant les produits contenant de L’acide citrique ou du caramel à base de glucose dont l’on Craint que l’origine soit de l’amidon de blé 
*Sont ils hamets est interdit à Pessah ?* 
Réponse :
*A) Selon  les principe de la Halah’a  et du Choulhan Arouh ce produit ne devrait pas poser de problème et cela même si le glucose est fait parfois a partir d’amidon de blé ;* 
Car en effet  il ne peut pas fermenter et devenir hamets (voir refererence le responsa *Penini* *halaha* Chp 8.8 au nom du *Rav Cheer Yichouv* *Hacohen* Grand Rabbin de Haifa qui en a fait l’expérience et le résultat est clair et simple :  » *AUCUNE POSSIBILITÉ* *DE FERMENTATION* « Mais après voir montrer cela a certains grands rabbanim ils ont émis quelque doute a cet affirmation ( pour ma part j’y crois mais je préfère rester pour le moment plus prudent pour cette affirmation )
*B) Même s’il y’aurait une quelconque possibilité de fermentation le* *Gaon* *Rav Ovadia* *Yossef* démontre dans un Responsa de Halah’a (voir le livre *Yabia Omer* Tome 10 Chap 37 ainsi que le livre *Yehavee daat* Tome 2 Chap 62) *que le produit final reste* *autorisé car il est* *connu que tout* *Hamets qui s’est même* *mélanger avant Pessah* *est annulé s’il y’a 60 fois* *plus de non Hamets* ( voir Choulhan Arouh 447.3 et 4)
et bien que celui ci est considérer comme étant « Maamid » ( »ce qui donne de la consistance’’.  Auquel le cas du  »Bitoul » [anullation] ne serait plus possible )
Le *Rav Ovadia Yossef* explique qu’en réalité le fait que l’amidon de blé contenu dans ces produis ne devienne plus consommable au cours de la production industrielle lui fait perdre son satut de Maamid 
(et bien que celui ci redevient consommable après rajout d’autre ingrédients et celui ci devra donc devenir interdit au titre du din de « Pogueme ouvassof hichbiah » [rendu inapte et après  il a était amélioré] ( *Choulhan arouh Yore* *Dea* Chap 103.2 ) cela reste tout de même autorisé étant donner que celui ci n’est machbiah [amélioré] que par le mélange et non de lui même 
(Voir le Responsa *Hikré* *Lev* Tome 1 Chap 69).
A cela on peut rajouté également le din de « zé vezé gorème » ( · Le principe de « zé vézé gorem », quand le goût est produit par plusieurs agents, chaque agent annule le goût de l’autre  dans notre cas a savoir que l’amidon n’ait pas seul a être « Maamid » ( »ce qui donne de la consistance) raison supplémentaire pour autorisé ( voir le Talmud de Babylone Traité Avoda Zara page 48.b ; voir Choulhan Arouh Y.D siman 142.11) 
Un autre argument est cité aussi celui de la permission de manger le « Musc » a savoir qu’on se réfère par rapport au statut actuel et c’est le cas aussi pour l’amidon de blé qui a entièrement changer d’état ; raison pour laquelle il n’est pas a être considérer comme un « maamid ».
Et ainsi tranche le *Rav* *Hanoh Eygach* ( le dernier Grand Rabbin de Vilna dans son *responsa* *marhechet* *O.H* Chap 4)
On peut rajouter également comme appui l’avis de certains *premiers décisionnaires les Richonimes comme  le Rachba; le Ramaban ; le Raavad ainsi que Rabbenou tam ; les Tossefote selon le  » *Houkot hapessah**  » (Chap 442 page 39) qui pense que dans l’amidon de blé dans tous les cas de figure il n’y a a pas de Maamid. 
(Bien que les derniers décisionnaires se montrent plus rigoureux on peut comme même  rajouter cette éléments comme un appui a tous les arguments cités jusqu’à présent )
Malgré tout beaucoup de décisionnaires se montrent rigoureux concernant l’acide citrique et ne sont pas d’accord avec les arguments avancés par le *Rav Ovadia Yossef* (voir *Le Responsa Minhat Yishak* vol 7.27 ; *le Responsa Chevet halevy* tel
Vol 4.47 ; **Responsa Or* *Letsion**Vol 1.34 …) .
Toutefois voir le *Michna* *Beroura* de même le *Responsa Ich Matsliah* a la fin du livre au niveau des notes Chap 442 page 28 a 31 ainsi que le *Yalkout Yossef* ( moadime page 358) qui réfutent tout leur propos et justifient la conclusion du *Rav Ovadia Yossef.* 
En CONCLUSION :
*Selon l’essentiel de la Halaha (loi)  L’acide citrique ou du caramel à base de glucose dont l’on Craint que l’origine soit de l’amidon de blé devrait être autorisé sans qu’il est un problème de Hamets* ( que ce soit par rapport a la partie A) ou la partie B) en se basant sur la décision de notre maitre le *Rav Ovadia Yossef* zatsal)
*Malgré cela tout les organismes de Cacheroute impose d’acheter ces produits en Cacher Lepessah* 
Car il est  préférable de consommer un produit qui ne comporte aucun doute.
PAIX ET BENEDICTIONS POUR TOUS
ALERTE KASHRUTE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here