LE GANG DES LYONNAIS « ESCROQUERIE SANS VERGOGNE DANS LES PRODUITS LAITIERS »SHRITTA OBLIGATOIRE A LA FERME DU COQ D’OR.

0
832

 

«  » Allo, Mr ELLIOTT, ici Elihaou de DISTRICASH rue Petit, je viens de recevoir une quantité de nouveaux produits laitiers lamehadrine min lamehadrin, halav Israël du Badatz Ihoud Harabanim c’est super, mais dites moi pourquoi ce n’est pas vous qui aurait du nous les livrer, pourtant vous êtes le seul sur le marché à faire ce HERSHER ? ».

« Désolé mon ami, il y a méprise, aucun produit laitier nouveau n’a été fait par nous, et tu dois confondre avec un autre Rabbinat ».

« Pas du tout,  j’en suis sur, j’ai les produits sous les yeux, et je connais le logo du IHOUD, je t’envoie les photos par Whatsapp » , j’ai été livré par la société : YELADIM MR MOYAL SALOMON 49 r Hippolyte Kahn, 69100 VILLEURBANNE.

En 30 secondes M ELLIOTT dirigeant de la Centrale des Produits Kashers depuis 40 ans , reçoit les photos et les  transmets au RABBINAT DU BADATZ IHOUD HARABONIM, qui confirma n’avoir jamais produit ces articles et qu’il s’agit d’une escroquerie ,une tromperie sur la qualité substantielle de la marchandise, d’une contrefaçon de la marque déposée du BADATZ IRK , et aussi qu’aucune demande de production par MR MOYAL Salomon n’a été faite au département de la Kashroute du rabbinat, qu’aucun accord ni autorisation de production n’a été faite à ce Monsieur MOYAL,ni cahier de charges n’as été réalisé et qu’aucun délégué rabbinique duBadatz n’a été désigné pour le montage de cette certification ou production kasher pour ce Monsieur et l’alerte kashroute avec toutes ces conséquences a été lancée dans toute la France, le Magasin Districash rue Petit dans le 19° PARIS fut alerté, et ils ont décidé de ne pas les mettre en vente.

          De notre coté, après avoir parlé avec les autorités religieuses du BADATZ IRK , nous avons mené notre enquête en appelant la coopérative qui, par deux fois, a confirmé les mots suivants au téléphone sur cette escroquerie à la kashroute  :    » On nous a envoyé les étiquettes pour les coller et il n’y avait aucun rabbin pour cette production, nous,  nous avons fait ce qu’on nous a dit de faire »

Pensant que cette affaire ne venait que de commencer, et pendant l’enquête, nous avons découvert que ce MR MOYAL avait déjà commencé ces productions en juillet et août  2019 d’après les informations remontées par la communauté juive de LYON et ses environs en Catimini.

Lexpression familière  » en catimini  » est utilisée pour désigner une action effectuée en cachetteen toute discrétionsecrètement.

Exemple : Linspecteur réalise son enquête pour arrêter le criminel en catiminiafin que personne ne le sache.             Traduction anglais : secretly,

N’Ayant reçu  aucune alerte de cette MINI première opération lyonnaise, il s’est dit, « ils sont en Israël et personne ne s’occupe de la France », s’inspirant de la fameuse affaire du BABYBEL, qui pendant 7 ans fut kasher halav israel sans autorisation du rabbinat ISRAÉLIEN (voir communiqué du site K-acher et des documents rabbiniques:

« 17 Décembre 2017, 5ième bougie de Hannouca. Nous avons reçu ce matin un communiqué de Hypercacher relayant un communiqué du Badats Nahalat Its’hak

mettant en garde à propos des produits labelisés  » Nahalat Its’hak ». – 6 Janvier 2018: Le feuilleton continue : Le Rav Kaddouri Yossef prend la plume (suite) »

Les Rabbins étaient en fêtes jusqu’à  la mi-octobre 2019, et tranquillement celui-ci s’est fait son « BEURRE » pendant 5 mois à LYON.

Inconscient de ces actes, à la fin décembre, il lance une opération de plus grande envergure et s’attaque a Paris….

« Quelle arrogance pour agir de la chose, quelle stupidité »

Combien d’autres affaires à DÉCOUVRIR de ce cher monsieur, manipulateur des étiquettes mais qui semble ne plus avoir toute sa tête… générant environ près d’ 1/2 million d’euros de chiffre d’affaires avec seulement 2 salariés (info du Greffe)

Suite de L’ENQUÊTE :la semaine prochaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here