Un produit autorisé est-il un produit Kasher?? Réponse du syndicat des producteurs de produits kasher le SNPDPK

0
69

Un produit kasher, d’après les informations recueillies auprès de l’ensemble des producteurs de produits kasher et des Rabbins à travers le monde, c’est un produit contrôlé du début de sa production, jusqu’à son emballage, avec un mashguia (surveillant) présent durant la production,  qui certifie et authentifie le label du Rabbinat en :

1) Produits kascher Lamehadrin:

Assistant au nettoyage des lignes et à leur cacherisation (si nécessaire).

Vérifiant les ingrédients ordonnés par le Rabbinat pour cette production selon le cahier des charges établi suite à son audit.

Allumant les feux (si nécessaire pour AFIAT ou BICHOUL ISRAEL) selon le produit mis en œuvre.

Assistant à la production du début jusqu’à la fin.

2) Produits Kascher

Si après  l’audit et études de fiabilité kasher et que le ou les produits ne nécessitent aucun contrôle à la production, le rabbinat fait signer un contrat d’engagement solennel, renouvelable chaque année, sur son cahier des charges de production.

L’usine fabricante dans ce contrat s’engage :

  • A ne pas modifier sa ou ses recettes et son cahier de charge de productions.
  • A accepter des contrôles à l’improviste à l’usine par deux fois sans avis de passage.
  • A informer le rabbinat en cas de désir de modification et donc s’oblige à refaire valider par le rabbinat la nouvelle recette afin que la certification puisse continuer.
  • Et surtout s’engage à payer une amende financière importante dans le cas de non respect du protocole et du contrat. Aux USA, les visites imprévues ont mis à jour des tromperies de la part des usines ou certains erreurs voir négligence, ainsi le rabbinat cetificateur a pu constater que le producteur avait rompu le contrat et par conséquent tromper la communauté. ET DONC ANNULER SA CERTIFICATION ANNUELLE

Un produit « autorisé », c’est un produit qui a l’allure d’un produit kasher par ses ingrédients déclarés par le fabricant (et non pas par le rabbin) et qui n’est sous aucun contrôle rabbinique sauf preuves contraires. La plupart des usines ne sont pas visitées. Ces listes s’appuient sur des informations récupérées sur internet ou par téléphone, ou simplement lues sur l’emballage. Aucune garantie n’est donnée aux consommateurs.

Savez-vous combien de condamnations pour erreur d’étiquetage et de tromperies sont réalisées par la DGGRF (Direction Générale de la répression des fraudes) ? Des milliers.

Comment peut-on faire confiance à un producteur qui déclare par téléphone des informations qui ne sont jamais contrôlées, ni écrites dans un contrat l’engageant dans une punition financière, qui est très dissuasive pour calmer les tromperies .

Un produit autorisé n’est pas un produit kasher, surtout si c’est un produit transformé.

Au début des années 1960/65, les seuls produits autorisés, étaient les fruits et légumes frais, non modifiés par un additif de conservation (pas cacher).

En 2018, un produit autorisé, c’est presque tous les produits …… sauf ceux qui ont UN ingrédient taref d’origine animal (déclaré). On trouve de tout : matières premières originales et matières transformées industriellement (voyez toutes les listes de produits qui polluent le marché et les réseaux sociaux ) . C’est une aberration. C’est la décadence de la kashroute française. C’est contraire à tous les objectifs de notre communauté et de toutes les actions de nos Maîtres qui ont permis d’avoir en France le plus beau et le plus important marché kasher. Que tous nous envient pour la qualité des produits, leur goûts et leur authenticité.  Israël compris !

Pour quelles raisons ces rabbins ou ces personnes qui polluent internet et les réseaux sociaux veulent-ils la mort des commerces kasher dirigés par des hommes et femmes qui se sont investit dans ce travail de produire et distribuer des produits kasher à l’ensemble de la communauté juive depuis 40 ans  ?

Pour quelles raisons veulent-ils la mort de la cacheroute faite par des rabbins et des machguiah qui donnent de leur temps pour établir des cahiers des charges (avec certificats kascher des ingrédients mis en œuvre) qui voyagent pendant des heures en voiture, en avion ou en train pour être présent au démarrage des feux, pour surveiller le nettoyage des lignes ou des fondoirs ou des ustensiles (couteaux, lames etc…) et ce à 1h voir 3h du matin et rester continuellement sur place en cas où et souvent sans dormir pendant 16 heures ou 24 heures ?

Pour quelles raisons veulent-ils rabaisser la kashrute à un niveau aussi bas sans raison réelle et nécessaire ?

Vouloir manger en grande quantité et de tout comme les non-juifs,  est-ce une raison nécessaire pour niveler aussi bas le kasher ? Ne serait-il pas plus intelligent de dire aux consommateurs que plus ils consommeront des produits certifiés kascher plus les prix baisseront ?  Comment faire baisser le prix qu’accorde les usines si les distributeurs kascher n’achètent qu’un camion de 33 palettes en 1 année alors que les grandes surfaces achètent un camion dans une journée voir 2 camions pour achalander la France entière soit 66 millions d’individus alors que la communauté qui mangent vraiment kascher n’est que de 100 000 individus A PEINE !!!!!!! et que notre communauté dans sa totalité a été réduite à 500 000.

Les auteurs de ces listes consomment-ils les produits qu’ils autorisent? Nous savons tous pertinemment que NON alors pour eux NON et vous OUI ? Êtes-vous moins juif ?

Le Syndicat  travaille avec les distributeurs et les rabbanims pour que la cacheroute soit accessible pour tous,  que la cacheroute soit pour tous les juifs et non pour quelques uns.

Personne n’est mort de n’avoir pas consommé des glaces MIKO ou des Magnum. Si des personnes désirent les acheter en leur âme et conscience c’est leur libre-arbitre mais que des individus leur donnent la permission de leur faire, cela nous semble intolérable.

Et la manière dont tout ceci s’organise prête à sourire si ce n’est pas à pleurer: un consommateur ou une consommatrice se trouve en train de faire ses courses dans une superette ou grande surface (Lidl /Monoprix /Carrefour ou Leader price) et voit un produit dont elle rêve de consommer et d’un coup, elle prend une photo avec son smartphone et la publie sur facebook ou twitter avec cette phrase reprise par des centaines de gens «Est-ce casher»? et d’un coup par magie, en 5 min, elle se voit répondre Ok ; D’autres mettent le nom et le type du produit et sa composition et reçoivent un OK  ou un non OK.

Qui sont-elles ces personnes pour dire à notre communauté donc des juifs de consommer ou de ne pas consommer alors que les distributeurs ayant une experience de plus de 30 années ne vendent que des produits kascher certifiés par des autorités rabbiniques compétentes et connues de tous.

On ne peut jouer avec les bases de notre judaïsme concernant la cacheroute des produits que l’on peut manger. Sinon demain on jouera avec qui ou avec quoi? Nos Lois sont les piliers de notre peuple.

Et pour ceux qui crient au loup concernant la redevance ou les honoraires des rabbins certificateurs sachez que c’est leur travail, ils sont des humains comme vous, ils travaillent comme vous vous travaillez pour vous nourrir et vivre. Savez-vous que certains rabbins reversent le montant de leur certification au sein de leur propre communauté ou synagogue afin de perdurer la vie communautaire ? D’autres participent à des associations qui aident à la re-construction d’anciennes communautés, bâtissent des mikvé ou des écoles.

Aucun Dayan digne de ce nom ne se permettrait d’agir ainsi avec autant d’inconscience. Les mélanges dans les usines sont importants, les consommateurs doivent le savoir. Certaines usines fabriquant du saumon fumé mettent en œuvre des mollusques ou crustacés sur la même ligne, d’autres importent des concentrés de tomates de Chine, et voila que la DCGRF lors d’un contrôle a découvert des lots remplis de vers dans des fûts de reconditionnement. Rien n’est anodin, Sachez que tous les produits que vous trouvez dans le commerce sont fabriqués avec compétences et respect de nos Lois et moi-même en tant que Président de ce Syndicat, j’y veillerais. Ces listes peuvent conduire à l’irrémédiable car vos enfants ne comprendront plus rien et n’auront plus le respect de nos Traditions et nos Valeurs et cela d’ici 1 à 2 générations. Et nos valeurs valent plus que de penser à s’empiffrer comme les autres car nous ne sommes pas les autres ! Et le peuple juif a une mission plus importante, remplir les cerveaux et non les caddies avec de vraies valeurs et de principes divins.

SHANA TOVA

A SUIVRE………..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here