14.7 C
Paris
samedi 19 octobre 2019
Accueil Alerte Kashrute Yoplait déja épinglé : Trop c’est Trop

Yoplait déja épinglé : Trop c’est Trop

0
269

Est-il vrai que Yoplait n’a plus le droit d’appeler «yaourt» ses «Panier de Yoplait»?

 

Le panier de Yoplait : Vendu comme un yaourt crémeux riche en morceaux de fruits ce n’est en vérité qu’une« Spécialité laitière à l’arôme artificiel de fruit »), et non de yaourt.

Qu’est-ce qu’un yaourt?

En France, on ne badine pas avec le yaourt puisqu’il est actuellement réglementé grâce au « Décret n°88-1203 du 30 décembre 1988 relatif aux laits fermentés et au yaourt ou yoghourt  », dont les article 2 et 5 dictent:

La dénomination « yaourt » ou « yoghourt » est réservée au lait fermenté obtenu, selon les usages loyaux et constants, par le développement des seules bactéries lactiques thermophiles spécifiques dites Lacto-bacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus, qui doivent être ensemencées simultanément et se trouver vivantes dans le produit fini, à raison d’au moins 10 millions de bactéries par gramme rapportées à la partie lactée.

La quantité d’acide lactique libre contenue dans le yaourt ou yoghourt ne doit pas être inférieure à 0,7 gramme pour 100 grammes lors de la vente au consommateur.

La mention « yaourt » ou « yoghourt » ne peut figurer dans l’étiquetage d’une denrée alimentaire que si le produit concerné renferme du « yaourt » ou « yoghourt » conforme à la définition prévue à l’article 2 ci-dessus.

Sur son site, le Syndicat National des Fabricants de Produits Laitiers Frais (Syndifrais) précise aussi que :

 En France, les produits traités thermiquement après fermentation n’ont pas le droit à l’appellation « yaourt ».

Attention donc à ne pas le confondre avec le petit-suisse ou la faisselle, qui appartiennent à la famille des fromages blancs, eux définis par le décret français N° 2007-628 relatif aux fromages; ou avec les crèmes desserts, les flans nappés au caramel ou le riz au lait, qui appartiennent à la famillle des desserts lactés et pour lesquels Syndifrais note qu’ « il n’existe pas de texte réglementaire français relatif à la composition de la catégorie des desserts lactés frais. Ces produits doivent cependant respecter les réglementations européennes transversales s’appliquant à l’ensemble des produits alimentaires (en matière d’utilisation d’additifs par exemple) ».

En reportage à la supérette

Pour vous répondre, nous avons mené une enquête de terrain puisque nous nous sommes rendus à la supérette la plus proche de la rédaction de CheckNews pour acheter un Panier de Yoplait (Pommes/Poires, il ne restait plus que ces goûts-là). De retour au bureau, nous l’avons minutieusement inspecté. Et voici ce que nous avons découvert!

Et même en le retournant pour voir la composition du produit, on remarque qu’il est bien présenté comme étant un «yaourt sucré, aux fruits» et non pas une «spécialité laitière à l’arôme artificiel de fruit» comme l’affirmaient les différents sites.

En y réfléchissant bien, nous aurions aussi pu nous rendre sur le site internet d’un supermarché pour observer les paniers de yoplaits, mais le plaisir de partir en reportage n’a pas d’égal.

CheckNews a également contacté Yoplait pour savoir si la marque était au courant de cette rumeur. Voici leur réponse:

Les produits Panier de Yoplait L’Original (dans leur version standard non allégée) sont depuis leur création des « yaourts sucrés aux fruits », en respect du décret français 88-1203 relatif aux « laits fermentés et au yaourt ».

Selon cette réglementation en vigueur, un yaourt est un lait fermenté par 2 ferments spécifiques (Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus), qui doivent être vivants dans le produit fini.

Les produits Panier de Yoplait L’Original, n’ont donc jamais « perdu » leur dénomination yaourt, comme le suggèrent les différentes sources citées dans votre mail.

En parallèle, Yoplait a développé la gamme Panier de Yoplait 0% de matières grasses.

Il s’agit d’une version allégée en matières grasses et sans sucres ajoutés, pour répondre aux attentes de certains consommateurs, soucieux de leurs apports en calories et en sucres.

Pour compenser le changement de texture lié à l’absence des matières grasses lactiques, Yoplait utilise des ingrédients épaississants qui ne permettent pas d’utiliser la dénomination « yaourt » selon le décret français.

Cette gamme porte donc la dénomination légale de vente « Spécialités laitières maigres aux fruits, aromatisées, avec édulcorants » conformément aux réglementations et usages en vigueur.

En cherchant bien sur le site de Yoplait, on trouve un document, où la marque indique à quelle dénomination légale de vente (DLV)  chaque produit appartient (yaourts et laits fermentés; fromages frais / blancs; desserts).

En résumé: La mention yaourt n’a pas disparu des Paniers de Yoplait. Une version allégée de ceux-ci est considérée comme une « spécialité laitière maigre aux fruits, aromatisée, avec édulcorants » car elle ne correspond pas à la définition française du «yaourt».

A suivre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here